Jouissance au gode

A n’en pas douter, Alexia a une grosse envie. Elle se pelote les nibards et se palpe la foune en poussant des soupirs déchirants. Problème, elle est seule. Personne pour assouvir son besoin de baiser. Qu’à cela ne tienne ! La jeune femme est équipée pour les cas d’urgence. Un vibro qui ne se trouve jamais très loin d’elle remplace très avantageusement les partenaires absents. Elle le fait coulisser de toute sa longueur (et il est long le bougre !) tout le temps nécessaire pour obtenir l’orgasme dont elle avait tellement besoin…