Ma fille jouit comme une folle

Sous ses dehors de jeune femme sage, Adélie cache un tempérament de feu. Antoine en sait quelque chose puisqu’il lui dévore la chatte chaque fois qu’il lui donne une leçon de piano. En échange, elle lui tète le poireau. Après cette entrée en matière prometteuse, il lui fourre son engin dans la babasse par derrière. Elle ne dit rien mais ses gémissements parlent pour elle. D’ailleurs, sa mouille inonde les rouleaux du garçon. Elle l’astique d’une main, l’autre agrippée à ses testicules, et accompagne de tout son savoir-faire le jaillissement du sperme.